Erreurs en photo

2021-12-05
2 min de lecture

Différentes erreurs faciles à corriger


Bonjour,

aujourd’hui, nous allons parler des erreurs en photo, mais pas de toutes. Prenons-en quelques unes.

Ne pas bouger

Il faut savoir se bouger, marcher, changer de position. Vanessa Winship explique aux photographes : “N’oubliez pas que vous êtes un animal debout sur deux jambes ; accroupissez-vous de temps en temps ; allongez-vous par terre et appréciez cette vue du sol”.

Cela donne des photos plus immersives de se mettre à hauteur du sujet. Bouger permet de sélectionner un premier plan. Se bouger permet aussi de changer le cadre de la photo. On retrouve ici un mal des zooms qui n’engagent pas à marcher. Cela entraîne un changement de la photo donc l’intention que l’on souhaite mettre. En effet, la compression des plans est maximale à forte focale. La photo sera différente à 35 mm qu’à 135 mm.

Ce qui nous amène au second point

L’arrière plan

En portrait, l’arrière plan est flou ce qui permet d’éliminer des éléments indésirables. Cependant, l’arrière plan n’est pas en général totalement invisible. Il faut absolument faire attention à tous les plans de la photo.

Lee Friedlander en parle comme d’une erreur classique en portrait lorsque la profondeur de champ n’est pas assez réduite. Un élément disgracieux dans ce fond peut parasiter la vision du spectateur. Il faut donc observer, bouger en fonction.

Les lignes

Ne pas regarde cet arrière plan peut entraîner d’autres erreurs comme mettre l’horizon penché. C’est une erreur des plus traditionnelles que je fais encore malgré les aides sur l’appareil photo. Quand l’erreur est vue, elle est centrale sur la photo et occupe toute la place du cliché malgré tout ce qu’il y a autour.

Il est donc dommage de se priver de l’outil grille sur l’appareil photo. Charles Sheeler parle d’utiliser cet outil pour aligner précisement les verticales et les horizontales.

Deux actions simples sont à notre portée :

  • à la pride de vue en suivant la grille
  • au développement de la photo en tournant la photo ou en corrigeant l’objectif

Il ne faut pas hésiter et même s’obliger à le faire. Il est très facile de corriger ces lignes disgracieuses.

Néanmoins, il faut accepter d’en faire. On peut en tirer deux choses :

  • un apprentissage pour ne plus en faire dans les clichés suivants
  • ou même un cliché exceptionnel comme le dit Gueorgui Pinkhassov.

Bonne semaine

Avatar
Guillaume Marty "Support aux formidables contradictions. C'est à la fois ridiculement facile et presque incroyablement difficile." Edward Steichen