Changement de matériel

2021-10-24
3 min de lecture

Je ne suis pas allé vers le coté obscur


Pourquoi n’avoir pas changé de matériel ?

Finalement, je n’ai pas acheté un nouvel appareil photo. Pourquoi ?

Il y a pas mal de raisons à cette absence de changement. Pour ce qui est du souhait de ce changement, il me semblait être limité par le matériel : manque de plage dynamique, autofocus limité et quelques autres trucs.

Première raison : je ne suis pas encore assez bon

Je lis quelques livres théoriques sur la technique et je m’aperçois que je suis encore loin de connaître tout. En ce qui concerne darktable, je ne l’utilise pas encore à sa pleine capacité. Finalement, j’ai encore beaucoup de choses à apprendre tant sur la prise de vue ou sur le développement. Je suis loin d’utiliser mon appareil photo à 100% de ses capacités.

Deuxième raison : le budget

Quitte à changer d’appareil photo, autant prendre un bon et se faire plaisir, cela reste une passion en premier. Cependant, il est nécessaire de pousser le raisonnement plus loin. Avec les critères que je me suis fixé, le budget avec le boitier ainsi que deux objectifs revenait à 3500 euros au bas mot. C’est déjà une belle somme. Mais il faut penser à tout le reste. Dans ma pratique, notamment le paysage, j’utilise les filtres surtout ND. Etant donné que je souhaitais un appareil possèdant plus que 25 Mpx, cela faisait des clichés ayant une taille assez importante. Ce n’est pas un frein dans le prix en lui-même en ce qui concerne la mémoire. Mais le portable que j’utilise actuellement n’aurait pas été le plus adapté. Le disque aurait été rempli très rapidement. Il est vrai qu’il est possible de lui adjoindre des disques usb. Cependant, il est difficile de travailler en usb. On rajoute donc encore 1000 euros, et encore plus pour quelques accessoires comme les filtres.

Il est donc très facile d’arriver à une somme très importante, trop importante pour moi.

Conclusion

En somme, tout est affaire de compromis. Il me semblait encore plus intéressant de garder mon “vieux” boitier pour le connaître encore mieux et l’exploiter totalement, tant que je ne suis pas limité mais en vrai. Et ensuite le changer lorsque ma pratique sera plus avancée. Cela me permettra de mieux échelonner les dépenses, mon prochain poste sera donc une unité centrale taillée pour le développement.

Mais je n’ai pas pour autant rien fait. Je photographiais encore avec mon objectif de kit. J’ai donc profité d’une offre de remboursement qui a été aussi le déclic dans ma prise de position. Et me voici en possession d’un bel objectif ouvrant à f/2.8. A moi les beaux bokehs…

Bonne semaine

Avatar
Guillaume Marty "Support aux formidables contradictions. C'est à la fois ridiculement facile et presque incroyablement difficile." Edward Steichen