Luminar Versus Darktable

2021-03-28
4 min de lecture

Titre volontairement provocateur


Bonjour

Depuis sa sortie, toute les semaines, je vois passer une vidéo sur Youtube vantant les mérites de ce logiciel. On ne pourra pas comparer le remplacement de ciels dans les deux logiciels, mais il est possible de faire cette comparaison sous un autre angle. J’ai lu pas mal de fois que ce logiciel permettait de développer rapidement une image (30s), ce qui peut s’appliquer notamment pour les clichés pour la famille. Il est tout de même intéressant de faire un “mini-développement” afin que la photo ne reste pas fade. Je ne retrouve plus où j’ai lu ou entendu tout cela. Mais il me semble que toutes les sources convergent vers cet état des lieux de rapidité.

Et en cela, darktable peut lutter.

Dans un premier temps, il semble nécessaire de vous orienter vers un tutoriel de découverte de darktable ; il existe bon nombre de documents le permettant y compris ici : direction la page docs. Je vais reprendre la majeure partie des concepts de ce tutoriel et les mettre en application.

Nous allons utiliser une méthode existante parmi d’autres. Elle va associer une application des réglages des modules voulus à l’ouverture du cliché dans la chambre noire et l’utilisation des raccourcis clavier pour accélérer le processus.

Les modules utilisés seront les mêmes que dans le tutoriel avec quelques simplifications.

Configuration

Elle est la même que dans le tutoriel. Il faut surtout garantir dans l’onglet traitement :

  • l’absence d’application de la courbe de base et du renforcement de la netteté
  • ainsi que le flux de travail relatif à la scène et l’adaptation chromatique moderne

Raccourcis clavier

Ce mapping est arbitraire et personnelle. Il est fait pour que la main gauche travaille sur les réglages basiques dans un certain ordre. Je vous donne avec le fichier joint pour aller plus vite dans la configuration. Il vous appartient de le changer si il ne convient pas. A mon avis, ce sera le cas.

Les raccourcis sont :

  • module exposition : a (-) z (+)
  • module filmique rvb :
    • exposition du blanc : q (-) s (+)
    • exposition du noir : w (-) x (+)
  • balance couleurs :
    • saturation : e (-) r (+)
    • contraste : d (-) f (+)

Il faut aussi voir que ces raccourcis rentrent dans un workflow plus global. En effet, j’ai entièrement remappé les raccourcis. Par exemple, on voit ici que les raccourcis initiaux pour rejeter ou aller dans la chambre noire sont remplacés. D’autant plus, il faut ajouter que ce ne sont pas ceux que j’utilise de façon régulière. Je suis en train de retravailler mon workflow pour la version 3.6 de darktable, mais vous avez un début de réponse sur la page docs. Ce sera donc un sujet d’article dans les semaines qui arrivent.

Pré-réglages des modules

Même si les raccourcis ne concernent que peu de modules, nous allons en mettre en place d’autres actifs dès l’ouverture. Voici la liste :

  • exposition
  • filmique rvb
  • correction des objectifs
  • égaliseur de contraste
  • balance couleurs
  • réduction du bruit (profil)
  • contraste local

Exposition

Mettre à + 1 IL

Filmique rvb

Mettre exposition relative du blanc à 4.9% et le noir à -8.8%

correction des objectifs

Laisser comme de base

égaliseur de contraste

Preset renforcer la netteté et la fusion à 0.5

balance couleurs

Mettre la saturation en sortie à 105% et le contraste à 7.5%

réduction du bruit (profil)

Mettre sur moyennes non-locales auto

contraste local

Mettre à 150%

Avec ces paramètres, il s’agit de :

  • soit créer un style qui sera ensuite à appliquer à chaque image
  • soit créer des presets de chaque module avec ces paramètres qui s’appliqueront dès l’ouverture de l’image dans la chambre noire (la première fois)

Voir le tutoriel pour plus d’explications.

Les autres modules essentiels sont activés d’office. Pour des photos familiales prises dans un environnement habituel (dehors, soleil…), la nouvelle balance des blancs (calibration des couleurs) a des réglages de base qui ne nécessitent habituellement que peu de corrections.

Conclusion en vidéo

Comme d’habitude, une vidéo va conclure ce mini-tutoriel, toujours sans musique avec la configuration, la mise en place des raccourcis, des modules au démarrage ainsi que plusieurs développements de façon rapide.


darktable 3.4 et automatismes

Avatar
Guillaume Marty "Support aux formidables contradictions. C'est à la fois ridiculement facile et presque incroyablement difficile." Edward Steichen