darktable et timelapse

2021-01-10
2 min de lecture

Comment gérer les nombreux clichés des timelapses dans darktable ?


Un timelapse durant 15 secondes contient au minimum 360 photos. Si on définit plus que 24 images par seconde, on arrive vite à un nombre important de clichés que l’on multiplie par le nombre de timelapses réalisés. Je trouve que ces nombreux clichés perturbent la vision de la collection globale. Et même si l’option de grouper les images existent, je n’y trouve pas mon compte.

Comme expliqué dans l’article de Nicolas Tissot sur la compilation, il est possible de travailler sur plusieurs versions de darktable. J’ai inversé le système en lançant à partir du même darktable plusieurs versions de darktable au niveau de la base de données. Je m’explique :

  • au niveau du disque dur, j’ai un dossier /photo qui regroupe tous les clichés et les timelapses, cela ne change pas pour la facilité des sauvegardes
  • sur une version de darktable, la collection comprend tous les clichés sauf les timelapses
  • sur une autre version de dt, la collection ne comprend que les timelapses

Ainsi, j’ai 2 bases de données de production avec :

  • un darktable courant
  • un dt timelapse

Au lieu de lancer darktable simplement, il faut créer un nouveau lanceur dans .local/share/applications/ par exemple darktable.desktop avec le contenu suivant :

[ Desktop Entry ]
Type = Application
Name = darktable
GenericName = darktable
Comment = logiciel de développement de photos
Exec =/opt/darktable_master/bin/darktable -- configdir /home/guillaume/.config/darktable_master/
Icon =/opt/darktable_master/share/icons/hicolor/256x256/apps/darktable.png
Terminal = false5.5. GESTION DES COLLECTIONS ET TIMELAPSE 71
Categories =
MimeType =
Keywords =
StartupWMClass =

darktable se lancera obligatoirement avec la base de données nommée après le paramètre configdir. Il suffira ensuite de créer un autre lanceur mais avec une autre base de données et un autre nom.

Et cela sans toucher à la compilation ou autres subtilités.

Bonne semaine

Avatar
Guillaume Marty "Support aux formidables contradictions. C'est à la fois ridiculement facile et presque incroyablement difficile." Edward Steichen