Exposition

Exposition

June 25, 2020
Photo
photo, technique

Comment gérer la lumière ?

Nous allons voir les principes théoriques de l’exposition d’une photographie. Suivant l’endroit où nous sommes, il nous faut faire entrer plus ou moins de lumière pour obtenir une photo bien exposée. Nous allons donc jouer avec 3 paramètres qui composent le triangle d’exposition :

Triangle d'exposition

ouverture, vitesse et sensibilité
  • l’ouverture
  • le temps
  • la sensibilité

Pour simplifier la chose, changer d’un cran un paramètre fera augmenter de 2 la quantité de lumière ou la diviser par 2 selon le sens utilisé.

Venons-en à chaque paramètre :

L’ouverture

Comme son nom l’entend, c’est le diamètre du diaphragme par lequel rentre la lumière. Cette ouverture est symbolisée par le chiffre derrière F de l’objectif.
Mais bon avoir un paramètre lisible aurait été trop facile, il va falloir retenir que plus le chiffre après F est petit, plus grande est l’ouverture. En effet, cela marche par divisions. Un objectif f/1.8 ouvre plus qu’un objectif f/5.3.

Cette valeur rentre en compte dans le champ de netteté de la photo : la profondeur de champ. Plus le diaphragme est fermé, plus la profondeur de champ sera importante.

Cette notion a été vue dans l’article sur le portrait.

Ci après une liste de photos comparant l’ouverture :

Grande profondeur de champ

ouverture à F/13

Profondeur de champ réduite

ouverture à F/13

Le temps

Il est exprimé en seconde 1/500, 1/50… Plus la pose est longue, plus la lumière rentre. Ce paramètre est important suivant le sujet que l’on photographie.
Par exemple, le sport nécessite une vitesse rapide pour figer le mouvement, à moins de vouloir laisser un flou avec une vitesse plus lente. A contrario, une pose longue entraîne des effets de style, le mouvement non figé laisse place à un mouvement : de l’eau lissée par exemple, le mouvement des nuages dans le ciel.

Ci-après une série qui compare quelques vitesses :

Vitesse pour figer

élevée à 1/400

Vitesse pour flouter

faible à 2s

Il existe plusieurs avantages à une vitesse lente :

  • celui de lisser le mouvement répétitif : eau, nuages, quelque chose qui tourne…
  • ou celui de faire disparaître le mouvement éphémère : gens, objets qui passent… En effet, si le temps de pose est de 2 secondes et qu’une personne ou objet n’est présent dans le cadre qu’une demi-seconde, celle-ci va “disparaître” de la photo et ne laisser qu’une trace minime comme une ombre fantomatique plus ou moins importante.

La sensibilité

Le dernier paramètre n’est pas physique au contraire des précédents. Il s’agit d’une caractéristique du capteur, si il va être sensible à la lumière.
En gros, plus les isos seront hauts plus le capteur sera sensible à la lumière et la captera bien.
Le revers de la médaille avec cette montée en iso est l’apparition de bruit avec des multiples “tâches”, une sorte de brouillard qui abîme la photographie et la rend sale.

Paramètres ISO à 12800

apparition d'un bruit numérique dues aux ISO hauts

Ce n’est clairement pas le rendu qui est normalement souhaité. La place de ce paramètre en dernière place n’est pas anodine. Ce n’est que quand le binôme ouverture/vitesse ne pourra plus être modifié en fonction de l’effet choisi que la sensibilité rentrera en jeu si la photo est sous-exposée.

En pratique

Pour contrôler le rendu de la scène avec l’ouverture et la vitesse, je n’utilise pas le mode manuel en tout cas de façon générale. Dans certains cas précis, il pourra renter en ligne de compte comme dans le cas des filtres ND. Sinon, en utilisant le mode manuel, il est possible de passer à coté d’une scène éphémère.

Le mode intelligent et P est aussi à éviter. Dans ces cas, le rendu sera fait par l’appareil et probablement pas comme était pensée la photo.

Les modes utilisés sont au nombre de deux. Le choix se fait en fonction du rendu souhaité :

  • mode priorité ouverture pour privilégier la profondeur de champ
  • mode priorité vitesse pour privilégier le mouvement. Il peut être aussi sélectionné en condition de basse lumière pour que la photo continue de figer l’instant, pour ne pas qu’il y ait du flou.

En bonus

Photo précédente après débruitage

par le module réduction de bruit (profil) en mode automatique

Comme l’exemple le montre, darktable est assez efficace sur le bruit.


Pour me contacter